Langosteira lutte contre la pollution grâce à des trémies écologiques

23 juillet 2015

Commentaires

0
 juillet 23, 2015
 0

Le Grupo Nogar a monté le premier équipement d’une valeur d’un million d’euros

Le Port et ses opérateurs, les agents maritimes qui travaillent sur les quais de La Corogne, ont fortement et résolument misé sur les nouvelles installations portuaires de Punta Langosteira, et surtout de manière à ce que les opérations réalisées sur les nouveaux quais des côtes d’Arteixo soient effectuées de la manière la plus écologique possible. Une des dernières étapes pour travailler à Langosteira avec toutes les garanties de salubrité a été offerte par le Grupo Nogar. Cette entreprise, une des plus importantes des quais de La Corogne, vient d’installer, dans le port extérieur, une trémie écologique permettant de réceptionner les produits en vrac solides, surtout ceux employés pour l’élevage en Galice et en Espagne. Il s’agit d’un des équipements anti-pollution les plus sophistiqués du secteur portuaire en Europe, selon des sources proches des Autorités portuaires de La Corogne. Le Grupo Nogar a investi près d’un million d’euros à préparer la nouvelle installation écologique. Il s’agit d’une trémie qui réceptionne les produits en vrac, principalement les céréales, équipées des systèmes les plus sophistiqués et des technologies du marché pour que le déchargement des produits solides en vrac ne contamine par l’environnement. De fait, le nouvel équipement est conçu avec les systèmes technologiques les plus avancés pour éviter, ou du moins réduire autant que possible, lors de la réception de la marchandise, l’émission de particules polluantes dans l’atmosphère, « et cela permettra également d’éviter que le nuage de poussière puisse atteindre les logements proches de Punta Langosteira, qui se trouvent à deux kilomètres de distance », ont indiqué des sources proches de la communauté portuaire.

Une machine de 120 000 kilos

La trémie écologique a été dotée de tous les équipements de dernière génération dans le quai du Centenario Norte. Une fois les travaux achevés, la grue de grande capacité du Grupo Nogar a été chargée sur un navire marchand, à Cedeira, appartenant à la compagnie maritime de La Corogne, Navigasa. Ce navire a transporté l’équipement jusqu’aux nouvelles installations portuaires de Punta Langosteira. La compagnie maritime de Galice est dans l’attente de terminer les travaux de construction de ces nouvelles installations et de leurs entrepôts dans le port extérieur, « et tout indique que les travaux seront achevés durant le prochain mois d’août ». Une fois l’entrepôt terminé, les produits solides en vrac manipulés par le Grupo Nogar, surtout les céréales, seront transférés dans le nouveau port et leur manipulation sera effectuée de manière à minimiser la pollution atmosphérique.

À Punta Langosteira, les nouvelles installations portuaires construites sur la côte d’Arteixo sont déjà parvenues à l’objectif d’éloigner les trafics de marchandises les plus polluantes de La Corogne des quais intérieurs de la ville. Et ceci sans que la pollution parvienne aux logements proches du nouveau quai, sur la côte d’Arteixo, qui se trouvent à environ deux kilomètres de distance de la nouvelle digue. Punta Langosteira démontre l’efficacité de sa construction. Depuis un an déjà, elle devient un point de connexion fructueux de la relation port-ville. Les compagnies maritimes et le Port investissent des millions dans la réduction de la pollution environnementale.

Il convient de rappeler que, depuis l’entrée en fonctionnement du nouveau quai, une partie du déchargement du ciment est déjà effectuée par Bombeos Carral à Langosteira. Du clinker a ensuite été transféré, un produit servant à la fabrication du ciment, des quais intérieurs de La Corogne jusqu’au nouveau quai.

De surcroît, Terminales Marítimos de Galicia a commencé, à la fin du mois d’avril dernier, à manipuler du charbon de coke, provenant du pétrole, dans les nouvelles installations de Punta Langosteira. Et c’est Bergé y Bergé y Cía qui, le 28 mai dernier, a déchargé, sur les nouveaux quais, 50 000 tonnes de charbon minéral destiné aux centrales d’Endesa à Castille-et-León.

Source: La Voz de Galicia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé!